Définition du mot Low-tech

Bonjour,

J’aimerais que chacun apporte sa définition du mot Low-tech afin qu’on puisse arriver ensemble à une définition qui puisse permettre de mieux communiquer autour de la démarche et de pouvoir écarter ceux qui tenteraient de faire de la « récupération ».

Voici la mienne

Low-tech : Toute action qui à l’opposé de la High-tech, prend en compte la contrainte énergie, minière, climatique, biodiversité, et risques systémiques, dans le but de créer un nouveau modèle de société, qui pérennise la vie humaine sur terre.

Exemple de l’Agriculture Low-tech

Anticipe la contrainte énergétique avec la traction animale, avec la non utilisation d’engrais azotés, et l’agriculture locale.

Anticipe la raréfaction des métaux rares en utilisant des machines agricoles simples, peu coûteuse, robustes, réparables, et issues dès que possible du marché du réemploi.

N’aggrave pas la situation climatique puisque non dépendante des energies fossiles

Agrade les terres et la biodiversité puisque pas d’intrants chimiques. N’a pas non plus une vision expensioniste

Est résiliente par nature, face aux risques systèmiques, grâce à la somme des pilliers énoncés avant.

Prône un nouveau modèle de société et non l’individualisme

Je vous écoute :blush:

1 J'aime

Super de lancer cette discussion. Je trouve que le Low-Tech est un terme adapté pour en parler entre low-techniciens, mais niveau communication c’est pas top. Il est construit comme une opposition à la high-tech et ses dérives. Mais ce dont tu semble parler, j’y mettrais plus l’étiquette de durable et/ou désirable (qui est également ma conception de ce que la Low-Tech cherche à être).

Bref. Je rajouterai à ta proposition accessible en coût et en compétences, et pour reprendre ta phrase, qui anticipe les conséquences sociétales. On pourrait aussi anticiper la démographie.

Edit: il faudrait aussi préciser dans quel contexte, hypothèses on se place. Parce que pour un climato-sceptique, ta définition n’aura pas le sens que l’on entend.

Edit2: j’aime bien aussi les adjectifs « pérenne » et « pertinent ».

D’accord avec toi sur le fait que j’ai oublié accessible en coût et en compétences

https://images.app.goo.gl/FBPtvPi1FPLLCSDX8

Il y ce schéma qui représente les pilliers de la Low-tech

Qui est pour moi incomplet, car à quoi bon être sobre, accessible, et réparable si la low-tech détruit encore un peu plus la biodiversité par exemple.

Toute action qui à l’opposé de la High-tech, prend en compte la contrainte énergie, minière, climatique, biodiversité, et risques systémiques, dans le but de créer un nouveau modèle de société, qui pérennise la vie humaine sur terre.

Merci d’avoir crée cette discussion
Moi j’aime bien ces définitions.
Notamment toute la notion accessible et libre (qui ne veut pas forcement dire gratuit).

J’avais lu un article assez long mais plutôt complet super intéressant sur le sujet des low tech et de l’innovation low tech:


Notamment les pages 13-14-15 sur la définition.

J’ai juste des questionnement dans certaine définition sur l’opposition a la High-tech dans son sens large, car parfois la low-tech a besoin une fois de temps en temps de la high-tech.
Et outre cela, je me pose la question :
Est-ce que une proposition de modèle a un sens évolutif, si elle est principalement basé sur l’opposition a un modèle ?

De plus quand on le présente en opposition au high-tech, on s’attaque a l’imaginaire des gens.
Les gens on tous plus ou moins une vision/idée d’un futur 'high-tech", mais l’inverse est difficile a concevoir (enfin c’est a construire/ cour de construction cette imaginaire). On pense tout de suite au retour a des ages tres anciens.
Or pour moi il y a tout une notion de prendre toute les apprentissage possible, échec, erreur qui on été fait en high-tech pour ne pas les reproduire en low-tech.

Je pense que c’est pour cela que une définition de la low-tech va bien si comme tu l’as fait @EmilienBOURNIGAL on y ajoute des exemples pour nourrir l’imaginaire des gens.

Note : je ne suis pas forcement pour la high tech (je suis un fervent adorateur des low tech), je me pose juste des questions. :wink:

2 J'aime

Enfait, il ne faut pas que nous allions vers une société 100% Low-tech, comme le dit bien Philippe Bihouix, on a besoin que notre Dentiste travaille avec des outils High-tech si l’on ne veut pas finir sans dents à 40 ans.

Mais il faut inverser la tendance actuelle et reduire la High-tech autant que possible puis faire en sorte que la High-tech soit au service de la Low-tech, et je te rejoins sur l’idée que parfois la Low-tech a besoin de la High-tech, pour par exemple la rendre encore plus efficace dans sa conception.

Merci de ton partage je vais aller lire ce document de la fabrique écologique.

Garder la High-tech pour les secteurs essentiels, Santé, Armée ?

1 J'aime

Pour moi la low tech c’est une démarche et non une fin en soit. Est-ce qu’un ordinateur réalisé dans un bidon avec un raspberry pi est low-tech? Je dirais que oui. Pourtant la carte électronique est fabriquée en série en Chine avec des procédés et des machines très high-tech. Et pourtant, cette carte requière beaucoup moins de métaux, d’énergie, et de pièces qu’un ordinateur classique. Elle est de plus Open-Source et permet d’apporter du savoir dans des zones sans internet/électricité (sa faible consommation lui permet de tourner très facilement sur panneau photovoltaïques, même peu puissants).
Alors où commence la high-tech? Est-ce que mettre un capteur dans une machine low-tech ça lui enlève son aspect low tech? Je ne pense pas. La low-tech que l’on connait utilise presque toujours des procédés high-tech. C’est comme l’a dit @EmilienBOURNIGAL la finalité qui compte, l’utilisation sobre de l’énergie et des matériaux pour répondre à des besoins essentiels, que l’on a réduit au préallable.

Hyper intéressant sur la réflexion avec l’exemple de la raspberry pi. Je dis ca par ce que je me pose souvent ce genre de question car c’est ce que je fait tout les jours :rofl: ( :sweat_smile: oui ma présentation est toujours en projet).
On reste sur la finalité & minimalisme :ok_hand:

1 J'aime