Jeune diplômé, ingénieur robotique R&D en perte de sens - Bordeaux

Bonjour
Je m’appelle Louis, je suis ingénieur mécanicien diplômé en 2019. Je travaille depuis 1 an dans une PME en robotique sur Bordeaux. L’entreprise est géniale, l’ambiance aussi, mon travail est très stimulant intellectuellement. Malheureusement, je n’y trouve pas sens, je ne me reconnais pas dans les techniques que je développe qui sont à l’opposé de mes valeurs de liberté, du respect des hommes et des valeurs environnementales. Je me suis rapproché de l’association Low Tech Bordeaux avant la crise qui a coupé court à initiative malheureusement ! Je m’intéresse de plus en plus au Low Tech mais pas uniquement, je suis aussi très intéressé par la permaculture, les questions démocratiques et sociales, la collapsologie. Je ne pense plus qu’à me reconvertir alors que cela fait 1 an à peine que je travaille. C’est compliqué, car malheureusement je ne trouve pour l’instant pas de réelle alternative alors que je serai prêt à gagner deux fois moins d’argent pour un travail qui a du sens. Je compte prendre des cours du soir en menuiserie/charpenterie, et je regarde actuellement les offres en marécages bio. Je suis heureux de trouver ici une communauté dynamique où bon nombre d’ingénieur sont dans le même cas que moi comme j’ai pu le lire ! Voilà si tu es dans la région bordelaise que tu as une opportunité, je suis preneur ou juste pour discuter !

3 J'aime

Salut Louis!
Je me reconnais beaucoup dans ta description.
j’ai travaillé pendant 1an et demi dans l’industrie du bois dans les Landes.
Et le travail en lui-même était super intéressant, l’ambiance pas top par contre.
Et j’ai eu ce fameux dilemne de : « est-ce que quitter un taf payé 2k€/mois est la chose la plus sensée? ».
Pour moi, ça l’était, parce que je ne me retrouvais en rien dans cette entreprise. Et que l’argent n’est pas la chose la plus sensée dans ma vie. Mais c’est à chacun de faire ses choix de vie.
Après quoi, je me suis retrouvé un an au chômage. J’avoue avoir un peu procrastiné au début, tout simplement parce que je ne savais pas où aller. Et la réalité du marché a fait le reste.
La meilleure chose que je peux te conseiller si tu souhaites partir, est de préparer le terrain comme tu as l’air de le faire :wink:

2 J'aime

Salut ! Merci pour ta réponse et les conseils ! Je pense qu’on est de plus en plus nombreux dans ce cas ! Est ce que tu as réussi à trouver un métier qui avait plus de sens du coup après ta période de chômage ? Surtout que j’aime beaucoup la région du sud ouest (pays basque, landes, gironde), je fais beaucoup de surf et j’ai enfin réussi à travailler dans cette région mais oui malgré cela comme toi je ne suis pas sur de pouvoir continuer longtemps dans ce travail qui n’a pas de sens pour moi !

En fait plus ça va et je me dis qu’on se bloque en voulant travailler en tant qu’ingénieurs, pour appliquer ce qu’on a appris, dans la technique, parce que c’est ce qu’on sait faire. Alors que là où il y a le plus d’opportunité aujourd’hui c’est pas dans la technique. Le projet de @Jeronime_de_Galard me parle beaucoup, partir d’un constat: beaucoup de fruits et légumes abîmés sont jetés, en faire autre chose: des confitures pour leur ajouter de la valeur et réduire le gaspillage alimentaire. En fait je pense que monter son entreprise, même si ça n’a rien à voir avec la technique, est encore plus stimulant intellectuellement parce qu’on a un but et on retrouve du sens. Personnellement ça me fait très peur en fait d’abandonner mon domaine d’études, alors que je pourrais utiliser toutes les autres compétences (gestion de projet, de budget, création business plan etc…) acquises en parallèle pour aller dans tout autre domaine. Mais non je m’entête à aller vers l’industrie, parce que c’est ma zone de confort, je ne connais que ça. Alors voila, ce que je te propose c’est qu’on essaie tous d’aller voir en dehors de notre zone de confort, qu’on expérimente des manières nouvelles d’exercer un métier et nos compétences. On a rien à perdre et tout à gagner!

Salut ! Merci pour ta réponse ! Je suis en partie d’accord avec toi sur le fait qu’il faille sortir de sa zone de confort. Il existe une très grande variété d’ingénieur et pour ma part par exemple je suis très spécialisé et très technique. Je n’ai par exemple jamais fait de gestion de projets ou d’équipes ni de budget, car pour le coup c’est quelque chose qui ne m’intéresse pas. Je suis au contraire très intéressé par la technique et la physique des choses et la compréhension, je suis moins entrepreneur que toi je pense. Je pense que cela vient également du fait que j’ai faits le deuil d’une croissance écologique, d’un capitalisme vert, je suis peut-être plus dans la recherche d’une communauté plutôt que de la création d’une entreprise.

1 J'aime

Je comprend! C’est quoi ton entreprise vous faites quoi comme type de robot? (J’ai conçu des lignes de prod automatisées pendant 3 ans dans une vie antérieure et je suis curieux).
Chacun ses envies, je suis sûr que même pour des gens très techniques il y a de la place dans la future low tech qui va devoir sortir du bricolage empirique pour s’orienter vers de la recherche plus pointue. On a besoin d’ingé méca R&D pour calculer des résistances de matériaux, concevoir des structures différentes, optimiser les surfaces d’échange…

Salut,

Je me retrouve presque parfaitement dans tes messages Louis (excepté que je viens de Belgique et pas du sud de la France).
J’ai encore trop peur de faire autre chose que de la technique pour commencer (et je dois encore travailler sur moi-même pour essayer de sortir de ma zone de confort c’est certain).
L’argent reste aussi un peu un problème pour l’instant puisque j’aimerais acheter un bien d’ici peu (et que je suis archi mauvais bricoleur en plus)

Bonne chance et bienvenue

2 J'aime

Alors, c’est des bases mobiles principalement. On travaille parfois avec des bras mais c’est plutôt rare ! :slight_smile:
Merci Corentin ! J’espère qu’on arrivera à trouver quelque chose, en attendant je pense que le mieux c’est de se lancer sur des Low Techs maisons, au moins ça permet d’avancer !

1 J'aime

Des sortes de chariots autonomes? Pour la logistique?

Oui en quelque sortes, je peux pas en dire beaucoup plus désolé car je suis soumis à confidentialité sur les projets :slight_smile:

Hello Raphael,

Si tu veux on peut en parler. Passe moi ton numéro de tel et je serai ravie de discuter avec toi. Je te dois bien cela pour toutes les explications claires que tu m’as données sur OVH :slight_smile:

et en fait j’ai d’autre questions IT dont je suis certaine que tu as la réponse… on se fait un petit donnant donnant? un coaching/partage d’expérience en échange d’une peu de conseil web!

mon mail pour ton numéro: degalardj@gmail.com dis moi quand je peux t’appeler car j’ai un forfait international!

Jéronime

1 J'aime

22jours après… ^^’
Pour répondre à ta question Louis, j’ai fais prof pendant quelques années. Le métier avait beaucoup plus de sens. Mais je m’ennuyais en partie, car au final, on fait plus de la gestion de classe, on ne va pas très en profondeur sur les questions techniques. Et honnêtement, entre les élèves, les collègues et l’administration… C’est un joyeux bazar. Les journées sont souvent difficiles émotionnellement. C’est un métier passion. J’ai des collègues qui prennent vraiment leur pied après reconversion, ce n’était pas mon cas.
Puis, j’ai trouvé plus de sens dans entrepreneuriat comme beaucoup ici j’ai l’impression. Une page blanche à écrire. Un projet à créé de toute pièce, laisser libre cours à sa créativité et à ses passions :slight_smile: Pour l’instant, rien de très concret, mais voyons jusqu’où cette aventure va me mener.