Quel logiciel CAO pour vos projets LowTech?

Bonjour à tous,

En ce moment je réfléchis à une question sans trop avoir de solutions : Comment publier les plans de la lowtech sur laquelle je travaille en Open Source ?

En effet j’ai été formé sur des logiciels comme SolidWorks ou Inventor qui coûte assez chers. En pratique, je pourrais travailler sur ces logiciels en piratés et sortir facilement une géométrie et des plans mais j’aime pas trop l’idée car ca m’exposerait d’un point de vue juridique.

Quelques solutions auxquels je pense :
J’ai l’option d’utiliser FreeCad mais ca me demande de me reformer sur un autre logiciel qui ne semble pas non plus aussi performant que les logiciels privés.

Il y a aussi l’option Sketchup (prix plus accessible) mais je ne maitrise pas trop l’outil et j’ai l’impression que pour la mise en plan c’est pas l’idéal.

Sinon je réfléchis à demander des partenariats aux distributeurs de logiciels mais ça risque d’être compliqué.

Je pourrais imaginer des partenariats avec d’autres entreprises pour partager une licence.
Est ce que certain d’entre vous ont été confrontés à ce cas de figure ? Et comment gérez vous la situation ? Est-ce que certains d’entre-vous serait intéressés pour mutualiser un outil CAO ?

Dans l’attente de vos retours qui seront créatifs je n’en doute pas

1 J'aime

Bonsoir :slight_smile:

On a été confrontés à la question dans mon projet Ilya.
On a cherché des logiciels de CAO libres, mais on n’a rien trouvé de « pro » et convaincant. FreeCAD est sympa pour des pièces simples et n’a pas (encore) de module d’assemblage, donc on arrive très vite à sa limite.

On avait aussi regardé la solution Alibre, payante, mais avec 30 jours gratuits pour s’y tester. Je n’ai plus en mémoire les tarifs qui nous avaient été communiqués, mais peut-être qu’@Antoine_E s’en souvient.

Pour notre part nous avons finalement choisi la solution TopSolid. Assez chère, mais c’est un éditeur toulousain (où nous sommes nous aussi). Belle interface, prise en main facile. Les types nous ont sortis une belle démo pendant deux heures ! Les avantages par rapport à une solution SolidWorks, ProEngineer, Inventor ou CATIA par exemple, outre le prix légèrement plus faible, c’est la proximité de l’équipe de SAV, qui est à quelques bureaux de l’équipe de développement du logiciel, et à peine à quelques kilomètres de nos bureaux (pour notre part). Je me rends compte que j’en fais la pub, mais promis, j’ai pas d’intéressement ! :stuck_out_tongue:
Je pense même que ça ne répondra pas à la problématique d’une solution opensource et libre.

Pour des partenariats avec des distributeurs, pourquoi pas tenter. Je ne me rends pas compte s’ils accepteraient facilement…

J’attends aussi de voir ce que d’autres peuvent apporter comme réponse, ça se trouve il existe une solution magique ! :wink:

1 J'aime

J’utilise Solidworks et Inventor crackés mais que pour du perso du coup très peu de risques quand tu n’as pas un statut d’entreprise d’être poursuivi. Par contre il faut savoir que les éditeurs savent très bien que mon IP et mon ordinateur utilisent des versions crackés, ils reçoivent un rapport tous les mois. La seule façon de se pas se faire repérer c’est d’utiliser un ordinateur qu’on ne connecte jamais à internet.
Après, le nombre d’entreprises de moins de 50 personnes qui utilisent des logiciels de CAO crackés est assez impressionnant. Mais l’amende peut être très salée (en millier d’euro par poste, et ils peuvent remonter dans le temps, même si le logiciel n’est plus installé).
Je te conseille pour un usage pro de payer une licence. Au travail (3 salariés), le patron m’a donné le compte inventor de son fils qui a eu une clé de 3 ans à l’université et qui ne s’en sert pas (attention sur solidworks la version étudiante est virale et si une pièce dessinée sur une version étudiante est ouverte sur un réseau d’entreprise, la mention « réalisé sous licence étudiante » va se propager sur tous les plans SW du réseau…) Mais aucun problème pour inventor, c’est exactement le même logiciel. Ca peut être une solution pour économiser de l’argent. Beaucoup d’étudiants ont des licences qu’ils n’utilisent pas.

1 J'aime

Salut!
Tu parles poses ici deux questions différentes: quel outil utiliser pour la conception, et comment partager les plans en open-source. Pour la première question, je n’en rajouterai pas plus. Pour le deuxième point, il me semble très important d’utiliser un format ouvert. Car je ne qualifierai pas ton projet d’open-source si le format que tu utilise pour partager les données n’est pas ouvert et facilement utilisable. Malheureusement on voit beaucoup de projets « open-source » partagés dans des formats propriétaires fermés (solidworks, sketchup, dwg, …). L’export vers un format ouvert ou standard devrait être faisable depuis n’importe quel logiciel. Ou alors il faut fuir à tout prix les logiciels ne permettant pas d’exporter vers des formats d’échange standards (pas seulement si on s’intéresse à l’open source).

Le fait qu’un logiciel soit gratuit (sketchup) ne fait pas du format un format ouvert. Que se passe-t-il si l’entreprise décide de rendre le logiciel payant? De plus, sketchup ne fonctionne pas (ou difficilement) sous linux, donc il n’est pas vraiment gratuit puisqu’il faut une licence windows ou mac.

On peut pousser plus loin et dire qu’il faut que les plans soient facilement accessibles à des personnes n’aillant pas accès à un ordinateur, ou un ordinateur assez puissant, ou une liaison internet de qualité, et proposer des mises en plans et schémas au format pdf, par exemple (qui est un format ouvert). Malheureusement j’ai l’impression que les formats ouverts pour les assemblages et projets sont assez rares. À noter que Freecad propose des plugins pour les assemblages (A2+ et asm3) plus ou moins pratiques et fonctionnels, en cours de développement.

Ensuite, pour aller encore plus loin, proposer de l’open-source, c’est aussi être capable de centraliser les différentes versions proposées par la communauté, éventuellement intégrer des propositions dans le produit commercialisé. En informatique on utilise des système de versionnage (git, certainement le plus connu du grand public). Je n’ai pas connaissance de systèmes similaires (ouverts) adaptés à la CAO, ça serait très intéressant.

Bref la question est très intéressante et je me la pose depuis un moment, mais je n’ai toujours pas trouvé de solution convaincante, ni même satisfaisante, encore moins de « solution magique ». Il appartient peut-être aux enthousiaste du low-tech et de l’open-hardware de développer ces solutions… (par exemple en contribuant à FreeCad ou autre)

1 J'aime

Il y a le format STEP qui est je pense le plus utilisé en tant que format d’échange de fichiers 3D. Il fonctionne pour les assemblages et les pièces. Par contre impossible d’enregistrer les contraintes ou les différentes étapes de construction des pièces (propres à chaque logiciel donc impossible à traduire dans un format ouvert). Il est également possible d’importer des assemblages SW dans Inventor et inversement (je ne sais pas pour les autres logiciels).
Je me suis bien penché sur le sujet car j’ai une machine entière qui a été conçue sur SW à transférer sur Inventor (seul logiciel de CAO disponible dans l’entreprise). Et la seule solution c’est de tout redessiner si on veut pouvoir faire des modifications et rééditer les plans… Le format STEP m’a permis d’avoir toutes mes pièces et je peux en modifier beaucoup en édition directe mais pour les choses plus complexes (tolerie, modification totale de forme…) il faut redessiner.
Ce serait tellement intéressant un logiciel CAO libre où on pourrait travailler en collaboratif sur github :o. Mais je pense que c’est très complexe, sachant que même les logiciels de CAO très chers sont encore truffés de bug et d’incohérences, et peinent à rendre facile le travail collaboratif. Ça m’étonnerait qu’un logiciel open source libre réussisse là où les solutions payantes galèrent.

1 J'aime