Thibaud SAUVEE - Ingé envionnement et entrepreneur en devenir

Bonjour à tous,

tout d’abord, un grand merci à Raphael et Maxence d’avoir créé ce forum pour rassembler la communauté entrepreneuriale Low Tech. Ça fait plaisir de voir que pas mal d’initiatives émergent.

J’ai beaucoup aimé lire les présentations de chacun (parcours, déclic, rebond) et vous livre ma petite contribution :

Thibaud, 29 ans, je m’intéresse aux thématiques environnementales depuis plus de 12 ans et suis ingénieur environnement (EME, 2014). J’ai toujours eu à cœur d’avoir un impact positif, ce qui m’a amené à beaucoup me documenter sur les conséquences et surtout les causes des crises climatique et écologiques que nous vivons.
Sur le côté perso, cela m’a conduit au zéro déchet, au « do it yourself », à repenser ma manière de consommer, à évaluer mon empreinte (cf « Famille en Transition »), à la low tech, au locavorisme, … (et accessoirement à pas mal de nœuds au cerveau :upside_down_face:)
Côté pro, j’ai eu diverses expériences dans les domaines des microalgues, de l’écologie industrielle et de l’économie circulaire, très intéressantes, mais avec à chaque fois la désagréable impression d’être en décalage par rapport à la problématique générale. Mes missions servaient à limiter (un peu) les conséquences et non pas avoir une action importante sur les causes des crises. Un pansement sur une jambe de bois, quoi …

Le déclic ? Un dernier poste avec perte totale de sens et la rupture conventionnelle qui a suivi m’ont permis de me poser et de prendre du recul.
En parallèle j’ai fait l’expérience de la vie associative en tant que bénévole au Low Tech Bordeaux et y ai découvert la force des réseaux de l’Economie Solidaire et Sociale (ESS). En quelques mois, j’ai sentit plus de sens dans le montage du local à partir de matériaux récupérés (merci l’asso) et de mon poêle dragon (merci Barnabé Chaillot) que dans ce que j’avais entrepris précédemment.

De tout cela est née l’idée d’associer passions (Low Tech, partage, brassage, musique, innovation, …) et quête de sens au sein d’un projet de microbrasserie résiliente. L’objectif : créer une microbrasserie intégrant les principes de l’ESS (réinvestissement de la majorité des recettes dans l’activité, gouvernance démocratique, salaires équilibrés) et maitrisant l’ensemble de ses impacts (environnementaux, sociaux, territoriaux, économiques) pour en faire bénéficier un maximum le territoire dans lequel le projet s’intégrera.
Imaginé comme lieu d’utilisation concrète de systèmes de résilience : low techs, monnaies locales, partenariats associatifs, utilisation des co-produits de l’activité (production de champignons à partir des résidus de céréales, utilisation du CO2 pour la pousse de plants, …), etc. Et également comme outil de sensibilisation et de pratique, tout public (plutôt que d’attirer uniquement les personnes réceptives aux problématiques environnementales, j’attire un public plus large, les amateurs de bière de tous bords, en mode : come to the dark side, we have beers !).
Je compte monter ce projet en Bretagne.

Voila, je pense que le post est déjà suffisamment long comme ça, désolé pour la tartine. Je pourrai détailler cette idée dans un autre topic si ça en intéresse certains.

Kenavo !

4 J'aimes

Bienvenu Thibaud ! :slight_smile:

Beau projet de microbrasserie (hum… oui la bière est aussi une de mes passions ! :wink: ). On brasse depuis quelques années avec d’autres potes ingénieurs. On avait visité une brasserie industrielle lors d’un voyage en République Tchèque, et de là nous est venue l’idée de brasser notre propre bière. On a toujours fait ça de manière tout à fait artisanale et « à la mano » (genre en refroidissant le brassin avec de l’eau froide dans la douche…). On a hésité à transformer tout ça en projet entrepreneurial de microbrasserie aussi, mais… on a eu d’autres projets en tête ! :wink:

Je serai assez curieux de savoir qu’entends-tu par « low-tech » pour une microbrasserie ? Préparer la bière « à l’ancienne » ?

J’ai hâte de passer en Bretagne visiter cette microbrasserie low-tech en tout cas ! :slight_smile:

Retrouvons nous un jour si tu passes à La Rochelle.

Je fais régulièrement (sauf en ce moment) des allers-retours entre Bordeaux et Vannes, donc on pourra se caler ça.

1 J'aime

Salut Simon, merci.

Je prévois effectivement de m’appuyer sur les méthodes anciennes de brassage. Pour la partie low tech, je pense utiliser un système de chauffe au bois type batch block, avec captage d’un maximum de la chaleur résiduelle pour alimenter un séchoir et un ballon d’eau chaude.
J’envisage une partie bar dans laquelle le but serait d’intégrer un maximum de low tech en fonctionnement et en libre utilisation (type cyclo-mixeur pour smoothies, chauffe-air solaire à ardoises en hiver, …).

1 J'aime

Hello Thibaud, ces lowtechers bordelais sont définitivement de partout :wink:

2 J'aimes