William Pon-Layus - Ingénieur énergétique et entrepreneur

Bonjour à tous,

Je me présente, je m’appelle William, j’ai 28ans et je suis sorti d’une petite école d’ingé, l’ENSGTI en 2014, énergie spécialité industrielle. J’habite actuellement dans le Sud-Ouest et j’ai eu un parcours pro assez chaotique comme certains.
J’ai d’abord bossé pendant 2ans dans l’industrie. Puis lorsque mon contrat s’est terminé, j’ai décidé de tenter l’aventure de devenir prof en lycée. Car cela faisait de longues années que l’idée me trottait dans un coin de la tête et après tout, s’il fallait essayer un moment, pourquoi pas après 8mois de recherches infructueuses.
Pendant 2ans, cela a été une expérience très… particulière où j’ai eu le droit à toutes les conneries inimaginable : élèves, mais aussi collègues et administratives. Cela reste un métier de passionné, et ma passion n’était pas encore assez grande pour vouloir aller « batailler » (les bons jours) chaque jour avec une trentaine de lycéens.

Puis, une petite idée a commencé à germer lorsque j’ai dû réparer une maquette pour les élèves. Pourquoi payer un artisan 20k€ pour installer des panneaux photovoltaïques sur un toît qui ne seront probablement pas rentabilisés avant 20-25ans (soit une durée supérieure à l’obligation de rachat par EDF) alors que le matériel coûte 10 fois moins cher et qu’il suffit de quelques connaissances ultra basiques en électricité?
De plus, beaucoup de gens (ma mère y compris) aimeraient s’engager plus dans la transition énergétique, mais ne savent pas par quel bout mener la chose, par manque de moyens financiers et de conseils.

J’ai donc créé un site à cette fin (https://diyenergies.com/), pour aider les gens dans la transition énergétique. Pour l’instant il n’est constitué que de quelques conseils pour faire des économies d’énergie et installer des énergies renouvelables. Ainsi que d’un simulateur qui calcule la quantité idéale de renouvelable à installer pour de l’autoconsommation (donc pour un rendement maximal avec un investissement minimal).

Je suis intéressé par tout ce qui est Low tech d’un point de vue personnel et éthique tout d’abord. Puis, sur un plan pro, afin de trouver des solutions que je ne connais pas encore.

Vos questions sont les bienvenues :wink:

5 J'aime

Merci pour t apresentation !
Du coup tu fais quoi maintenant que tu es plus prof ?

Pour l’instant, je suis à temps plein sur ce site. Je l’améliore au fur et à mesure, et j’essaye de le faire connaître :wink:

Ton site m’intéresse beaucoup ! J’aimerai travailler dans la conception de maisons autonomes. Je me pose pas mal de questions en ce moment sur un stockage d’énergie photovoltaïque/éolienne avec autre chose que des batteries lithium ou autre composé chimique non soutenables. Je m’interroge beaucoup sur le stockage par air comprimé ou à volants d’inertie. Voir par création d’hydrogène puis cogénération chaleur/élec lors de la restitution. Ou encore avec une pompe et un réservoir d’eau en hauteur qu’on peut utiliser pour mettre de la pression dans son réseau d’eau autonome + restitution électrique quand besoin. Quel est ton point de vue sur une techno de stockage la plus Low tech possible ?

Merci pour ton retour.
Je ne suis pas un grand spécialiste du domaine.
Je vais enfoncer des portes ouvertes, mais pour l’instant, il n’existe pas vraiment de technologie fiable en stockage.
Les systèmes de variation de pression (air comprimé, réservoir d’eau, hydrogène) sont sûrement l’idée la plus intéressante et low tech. Je connais mal les volants d’inertie. Le stockage par air comprimé et volant d’inertie est utilisé dans certaines voitures (bmw notamment je crois) et est prometteur.
Actuellement, les piles à combustibles ne sont pas adaptés et utilisent du platine comme catalyseur, avec des rendements médiocres (~30-40% de mémoire).
Sachant que l’énergie stockée dépend forcément du volume et de la pression, j’imagine que les quantités à stocker seraient assez contraignantes pour un particulier. Je ne me suis jamais penché sur la question encore.

Niveau prix de revient de l’énergie le volant d’inertie béton se place au même niveau que le charbon : https://www.youtube.com/watch?time_continue=52&v=N2u6EDwumdQ&feature=emb_title
C’est hyper inintéressant pour les collectivités
Pour le stockage air comprimé pour particulier il y a cet article sur lowtechmagazine mais pas de produits qu’on peut acheter, c’est encore au stade du bricolage.
Pour l’hydrogène, on peut monter à un rendement de 90% en co-génération (si on utilise également la chaleur produite par l’électrolyse inversée pour se chauffer). Il existe déjà des centrales de cogénération hydrogène pour particuliers!

Le volant d’inertie est une technologie intéressante, cependant la cavité dans laquelle tourne le volant est à vide. Les matériaux sont peut-être low tech, mais la technologie demande une bonne maîtrise d’ingénierie et donc quasi impossible à « bricoler » dans son garage.
Dans ton article sur lowtechmagazine, le sujet est très intéressant. Mais il y a une aberration sur les rendements des compresseurs (ils parlent des rendements de compression et non du rendement total de la machine). Un bon compresseur industriel a un rendement de l’ordre de 15% au grand maximum puisque l’air est un gaz incompressible.
De même pour l’hydrogène, l’hydrolyse de l’eau a des rendements de l’ordre de 70/80% donc c’est plutôt encourageant. Cependant, l’hydrogène fourni actuellement est produit principalement (à 95%) par reformage d’hydrocarbures (donc tout sauf écolo…).
La plus grosse problématique pour stocker en tant que particulier est le nombre d’équipements à avoir, et le prix de ces équipements pour un particulier.
La solution la plus viable actuellement, est d’investir dans ce système en communauté : soit par la communauté de communes qui met à disposition, ou alors créer des systèmes comme il en existe avec le solaire.

Wow 15 % ça fait pas beaucoup…
Je pensais qu’à de l’hydrogène produite par les panneaux / éoliennes quand la consommation n’est pas assez élevée par électrolyse oui. Et sinon il y a des avancées encourageantes sur des algues capables de produire de l’hydrogène sous certaines conditions.
Oui c’est très très cher pour les particuliers, mais c’est aussi parce que ces solutions ne sont pas encore très développées et pas produites en masse au contraire des batteries lithium qui sont à leur apogée en terme d’optimisation.
Je suis d’avis que la production énergétique doit être produite et consommée localement, à l’échelle de la communauté de communes maximum pour plus de résilience, de conscientisation de sa consommation, et pour réduire les pertes en ligne au maximum. Mais oui on est obligés de mutualiser les équipements, rien que dans une logique d’optimisation de la production/consommation. Enercoop le fait avec des parcs éoliens/PV possédés et utilisés par les habitants. Le plus important aujourd’hui c’est que les gens se rendent compte de ce que représente l’énergie et soient conscients de ce que ça coûte vraiment quand ils pressent le bouton on! La sobriété individuelle c’est la plus grosse marge de manœuvre.

1 J'aime

Bienvenue à toi ! Ton expérience est intéressante, car je m’étais moi-même posé la question de devenir prof mais je me suis vite découragé en parlant avec des personnes du métier.

Au delà d’une maison autonome, les connaissances actuelles permettent de réaliser des maisons ne consommant quasiment pas d’énergie, en misant sur l’enveloppe de la maison et une bonne ventilation notamment. Pour l’instant, à titre personnel, je ne crois pas trop à l’autonomie totale d’un logement surtout s’il s’agit d’ajouter des panneaux PV consommant une grande quantité de ressources rares pour au final une production faible et une usure relativement rapide. De mon point de vue, les ENR ne viennent que dans un second temps, car l’énergie la moins polluante et la moins chère est celle que nous ne consommons pas. D’où l’intérêt de s’attarder sur la diminution au maximum des consommations de la maison avant de s’attaquer au volet production.

Je vois qu’on est sur la même longueur d’onde Raphael et Aurélien :wink:
Les ENR sont même la dernière des solutions à mettre en place. Si vous ne connaissez pas, l’association Négawatt a beaucoup creusé la question.
Ils proposent des solutions pour la transition énergétique à mettre en place par l’Etat, mais ces principes sont adaptables dans d’autres contextes.

1 J'aime